NANCY INDOOR SKATEPARK OPENING

Réserve de poudre pendant la guerre, squat de résistants, puis malterie ... De ce passé chargé en histoire et un tantinet sérieux on ne soupçonnerait jamais la toute nouvelle nature du caveau qu'abrite depuis dimanche le night club de l'NVRS à Nancy : un skatepark. Une bonne nouvelle, forcément, qui, après l'ouverture d'une structure extérieure il y a presque deux ans à Nancy, arrive pile-poil avant l'hiver. Parfait. 

J'ai connu un certain Nathanaël à Metz, excité de venir tâter le skatepark intérieur de Blida en avant-première (NDLR : il n'est aujourd'hui plus d'actualité). Avec le recul, jamais je n'aurais pensé qu'il soit à l'origine du "sien" 2 ans plus tard sur Nancy ... En ce début d'été 2016, il ne m'avait même pas encore parlé de Duo skateboard ; la marque qu'il créera par la suite avec Théo ("un mec qui a du chien", voir votre Raw Dogs numéro 4), ni de son envie de faire bouger les choses niveau glisse. Alors voir aujourd'hui ce double rêve s'accomplir pour lui, me fait forcément plaisir.

Florian Thomassin, FS Nosegrind 

En effet, il est un peu plus de 11h ce dimanche 18 novembre quand j'aperçois la ganache trop souriante de Nath au loin. Je le check davantage que par un claquement main-poing (Duo rpz) après avoir arpenté les différentes salles que contient le sous-sol de cet endroit où d'ordinaire je n'aurais jamais mis les pieds (autrement dit une discothèque). Mes oreilles affûtées me sifflent que le skatepark n'est plus très loin, attirées par les bruits de tails qui claquent. Je parcours avec Nath la dernière salle pour y parvenir, aménagée en zone de gaming et en salon de tattoo, tandis que l'autre à côté fait office de friperie. ça y est. L'éclairage flambant neuf qui nous accueille stimule mes roulements et Nathanaël me montre ce qu'il a couvé avec ses amis les mois précédents, dans ce qu'il convient d'apeller désormais un "lieu sportif". Je pose mes stuffs et me fraye un passage pour skater ... et shooter.

Pop shuv-it tail grab
Pop shuv-it tail grab

Il est à présent presque midi : il y a déjà pas mal de monde dans ce caveau de 55M de long sur 7 de large. La poussière qui s'accumule ici, résultant des vibrations inhérentes au skateboard, fait qu'on pourrait se croire à Pékin à l'heure de pointe en été. Bien entendu, on s'en tape un peu, on passe (enfin skate) outre, à l'exception de Thomas que je vois s'affubler d'un masque quelques minutes après sa venue. Bon sang, manger un peu de poussière est corrélatif au monde du skateboard et même la comission de sécurité que Nath redoutait tant passe outre. Soulagement pour lui.

Bon, j'oublisais l'autre bémol sinon : le sol, plutôt rugeux. Tant mieux, je suis un streeteux dans l'âme et je commence à m'y faire en prenant plus de vitesse que prévue. Une prérogative pour Hervé Masson, avec quelques backlips à l'appui...

L'heure du contest retentit sans que je m'y attende ! Je me disais que l'ambiance allait retomber mais quedalle ! Ca hurle, ça fait suinter le mégaphone et de nouvelles têtes font leurs apparitions par les issues de secours. Je me sens comme pris au piège alors que je me trouve au fin fond du tunnel pour shooter quelques 3-6 flip tail grab de Florian Thomassin, des varial heel et bigspin heel de Marc Neri, puis l'énorme backside flip de Thom ..

Marc Neri, Varial Heel
Marc Neri, Varial Heel
Bigspin Heel
Bigspin Heel
Pop-shuv late finger flip
Pop-shuv late finger flip
3-6 flip tail grab
3-6 flip tail grab
Sebastien Houbre, Impossible
Sebastien Houbre, Impossible
Thomas Powalka aka Tom Pow, Backslide flip
Thomas Powalka aka Tom Pow, Backslide flip

Je prends mes précautions pour shooter autre part. Car de l'autre côté de la "brume", il y a Mathis Khelifi avec un joli no comply 180 switch grind. Précis et stylé.

Mathis Khelifi, No comply 180 switch grind
Mathis Khelifi, No comply 180 switch grind

Dans la foulée, il y a le hardflip 50-50 de Thibault Czekalski qui vient d'être rentré si je n'mabuse, à en juger par l'ovation du public ... ainsi que d'autres tricks que j'ai dû louper, vu que le bar n'est encore pas tout à fait à côté du skatepark. C'était annoncé sur les plans pourtant merde ...

Nathanaël pointe son rêve accompli du bout des doigts. Et c'est loin d'être fini !
Nathanaël pointe son rêve accompli du bout des doigts. Et c'est loin d'être fini !

Pour le reste de la partie street, mon appareil a vu flou avant moi (Mick n'était pas là donc n'hésitez pas à m'insulter si vous avez envoyé du lourd et ne figurez pas entre ces lignes).

Bref, il est temps de se frayer un passage jusque dans la micro-rampe de 32m² où le contest va battre à présent son plein. Tout le monde s'éxécute, sauf un jeune en trotinette qui s'est visiblement trompé d'endroit et de jour, et a l'air figé sur place.

J'hésite à me munir d'un stylo pour répertorier les figures qui s'enchaînent, que ce soit de gros flips drop-in de Mathis du container jusque dans la micro (sans oublier ses BS noseblunt ... inoubliables l'un comme l'autre, avec une constance exemplaire), de grosses lines d'un mec avec un sweat à chameau dans le dos (il est possible que ce soit un dromadaire par contre ...), des rocks fronts stylés de Camille Fleurence (qui n'a plus qu'à me faire passer mon brevet d'état skate (no joke)), des backs tails bien fluides de Hervé du Fetish skateshop, en passant par un flip back 50-50 de Sebastien Houbre finger in the nose ...

BS Noseblunt
BS Noseblunt

Une fois les prix remis (enfin lancés aux participants), la journée s'achève dehors sur la route avec un game of skate. Un des gérants ne tarde pas à évacuer les lieux, de peur des représailles du voisinage. Tout le monde se tire assez vite. Bientôt seul sur le trottoir, je me débarasse de mes dernières crottes de nez résultant du surplus de poussière accumulé en bas. " Pas besoin de clim' au final. L'ouverture de ce nouveau park couvert insufle suffisamment d'air frais en direction de la scène skate nancéene. Et ce n'est qu'un début", me dis-je, en regagnant mon véhicule, sourire aux lèvres.                                

Mog

FESTIVAL TRICK ART - 15/09/2018 - Thionville Place Claude Arnoult

VIDEO ICI 

Crédits photos : Mick et Gini